EN | FR | NL

Réalisation d’une nouvelle grande infrastructure de recherche en Belgique: MYRRHA

07/09/2018

A l’issue du conseil des ministres qui s’est tenu ce vendredi, le gouvernement fédéral a annoncé la réalisation de MYRRHA, une nouvelle infrastructure de recherche unique au monde, sur le site du SCK•CEN à Mol. MYRRHA propulse à nouveau la Belgique à l’avant-scène de la recherche scientifique internationale et ouvre la voie à de nouvelles applications, en particulier pour la gestion des déchets nucléaires  et le développement de nouvelles thérapies contre le cancer.

MYRRHA est une installation de recherche importante pour la société à plus d’un titre. Cette infrastructure va étudier une solution innovante pour la gestion des déchets nucléaires. En concevant une technologie capable de retraiter les déchets hautement radioactifs, MYRRHA permettra de réduire le volume de ces déchets d’un facteur 100 et leur radiotoxicité d’un facteur 1000.

Autre enjeu de taille relevé par MYRRHA: la recherche et le développement en médecine nucléaire. MYRRHA contribuera à la production de nouveaux radio-isotopes et au développement de thérapies moins invasives pour lutter contre le cancer.

L’infrastructure de recherche MYRRHA sera le premier prototype au monde d’un réacteur nucléaire piloté par un accélérateur de particules. Dans cette configuration, le cœur du réacteur dit ‘sous-critique’ a la particularité de ne pas avoir assez de combustible pour entretenir la réaction en chaîne de fission nucléaire. C’est l’accélérateur de particules qui permet d’initier et de maintenir la réaction en chaîne. Cette technologie innovante est donc sûre et facile à contrôler : en coupant l'accélérateur de particules, le réacteur s’arrête automatiquement et instantanément.

«Grâce à son caractère unique et innovant, cette infrastructure de recherche attirera en Belgique les chercheurs du monde entier et formera au SCK•CEN une nouvelle génération d’experts pour apporter des solutions technologiques à ces enjeux majeurs», explique Eric van Walle, directeur général du SCK•CEN.

Le financement de 558 millions d’euros décidé par le gouvernement belge servira à la réalisation de la première phase de MYRRHA : la construction sur le site du SCK•CEN à Mol de la première partie de son accélérateur de particules et de ses stations d’irradiation. Cette installation mise en service en 2026 produira des radio-isotopes innovants et fera avancer la recherche fondamentale et appliquée entre autres sur les matériaux du futur.

Le Conseil des Ministres a également approuvé la constitution de l’AISBL MYRRHA (association internationale sans but lucratif), un statut juridique adapté aux projets d’envergure dont le financement est assuré par plusieurs Etats étrangers. Cette décision renforcera la promotion et l’accueil de partenaires étrangers intéressés par le projet MYRRHA et ses applications.  

«Grâce à cet investissement du gouvernement fédéral, MYRRHA fait un grand pas en avant. Je voudrais remercier toutes les personnes qui ont œuvré à cette décision, ainsi que ceux et celles qui, depuis le début, soutiennent ce projet, tant en Belgique qu’à l’étranger. Le support du monde politique, de l’industrie et des pouvoirs locaux a contribué à cette avancée et restera crucial pour l’aboutissement du projet », affirme Hamid Aït Abderrahim, directeur général adjoint du SCK•CEN et directeur de MYRRHA.

Contacts presse

Cathy Schoels  +32 (0) 0477 68 02 80  - cathy.schoels@gmail.com

Maud Vanderthommen  +32 (0) 473 58 61 04 - maud.vanderthommen@sckcen.be

Un poste au sein de MYRRHA

Vous aimeriez contribuer à la réalisation de cette installation de recherche innovante qui représente un véritable défi ? Nous recherchons des personnes brillantes avec une expérience scientifique, fonctionnelle et internationale, des personnes enthousiastes et ayant foi en l’avenir et dans notre projet. Rejoignez l’équipe MYRRHA.

Découvrez nos offres d’emploi