EN | FR | NL

Tous les yeux tournés vers MYRRHA lors de la 62e Conférence générale de l’AIEA

19/09/2018

L’installation de recherche multifonctionnelle MYRRHA a attiré les regards lors de la 62e Conférence générale de l’Agence international de l’énergie atomique (AIEA), qui s’est tenue cette année du 17 au 21 septembre à Vienne. Ce vif intérêt est la conséquence de la récente décision du gouvernement belge de construire cette infrastructure unique au monde, grâce à un financement de 558 millions d’euros.

Offrir une solution technologique pour réduire la quantité de déchets nucléaires et produire de nouveaux types de radio-isotopes médicaux. Voilà l’ambition affichée par l’installation de recherche MYRRHA. « Grâce à une technologie capable de diminuer radicalement le volume et la radiotoxicité des déchets hautement nucléaires, MYRRHA écourte la période de stockage de ces déchets, passant de quelques centaines de milliers d’années à quelques centaines d’années. MYRRHA joue donc un rôle important pour la société », précise Hamid Aït Abderrahim, directeur général adjoint du SCK•CEN et directeur de MYRRHA. À l’avenir, l’infrastructure de recherche contribuera également à la recherche sur les radio-isotopes théranostiques (diagnostic et traitement thérapeutique) et leur production. Le gouvernement belge reconnaît la valeur sociétale du projet. C’est pourquoi il a récemment décidé de soutenir le projet en y investissant 558 millions d’euros.

« Grâce au financement belge, nous pouvons commencer la construction de MYRRHA. Nous démarrerons avec l’accélérateur de particules et ses stations d’irradiations pour la recherche fondamentale et appliquée ainsi que pour des applications médicales », affirme Hamid Aït Abderrahim (SCK•CEN). Le Secrétaire d’État au Commerce extérieur Pieter De Crem : « La Belgique fait partie des pays les plus innovants du monde et endosse, avec son projet MYRRHA, un rôle de pionnier dans le développement de technologies nucléaires novatrices, sures et durables. En tant qu’Envoyé Spécial du Gouvernement fédéral en soutien au projet MYRRHA, je concentre mon attention sur la recherche de partenaires à l’étranger souhaitant collaborer avec le Centre d’Etude de l’Energie Nucléaire sur le développement de ce prototype de réacteur nucléaire piloté par un accélérateur de particules. Cet intérêt accru est un incitatif très important pour les investisseurs étrangers qui les motivera certainement davantage à rejoindre ce projet prometteur. »

Un poste au sein de MYRRHA

Vous aimeriez contribuer à la réalisation de cette installation de recherche innovante qui représente un véritable défi ? Nous recherchons des personnes brillantes avec une expérience scientifique, fonctionnelle et internationale, des personnes enthousiastes et ayant foi en l’avenir et dans notre projet. Rejoignez l’équipe MYRRHA.

Découvrez nos offres d’emploi