Développement durable

e sdg logo without un emblem square cmyk transparent

En 2015, les États membres des Nations Unies ont adopté l'Agenda pour le Développement durable 2030. L'Agenda contient un plan directeur commun pour la paix et pour la richesse des personnes et de la planète pour aujourd'hui et pour l'avenir. Il se concrétise par 17 objectifs de développement durable (ODD). Les membres des Nations Unies – pays développés et pays en voie de développement - sont appelés en urgence à poursuivre ensemble ces objectifs. Ils reconnaissent que mettre fin à la pauvreté et à d'autres difficultés va de pair avec des stratégies qui améliorent la santé et l'éducation, réduisent les inégalités et poursuivent la croissance économique. En outre, ils prêtent également attention au changement climatique et à la sauvegarde des océans et des forêts. MYRRHA contribue activement à la réalisation de divers ODD.

 

SDG3b3 v2

 

La Proton Target Facility de MYRRHA jouera un rôle clé dans la recherche, le développement et la production de radio-isotopes qui seront utilisés dans le diagnostic et le traitement du cancer. Ces radio-isotopes permettront aux oncologues et radiologues de localiser plus précisément les tumeurs par PET Scan, améliorant ainsi le diagnostic et la radiothérapie. De plus, MYRRHA produira des radio-isotopes plus nombreux et plus purs. MYRRHA se concentrera également sur la prochaine génération de radio-isotopes, qui ont moins d'effets secondaires sur le patient. 

SDGWasteb3

 

Dans un récent rapport, le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat, ou GIEC, a étudié un certain nombre de modèles scientifiques qui visent à réduire le réchauffement climatique à 1,5 voire 2 ºC. Le GIEC a confirmé que dans la plupart de ces modèles, l'énergie nucléaire a un rôle important à jouer en tant que générateur d'électricité avec peu d'émissions de CO2. MYRRHA contribue à la recherche du plus grand défi de l'énergie nucléaire : le traitement des déchets nucléaires. Il est déjà parfaitement possible de recycler la plupart des déchets nucléaires en combustibles MOX. Ce recyclage n'est pas une solution pour la quantité de déchets à vie longue et hautement toxiques qui doivent être stockés pendant des centaines de milliers d'années dans des couches souterraines stables. Les propriétés uniques de MYRRHA, un réacteur sous-critique entraîné par un accélérateur de particules et refroidi par un eutectique plomb-bismuth, garantissent que des recherches innovantes peuvent être menées sur la transmutation de ces éléments, 

lesdits actinides mineurs, en d'autres éléments qui ne doivent être stockés en toute sécurité que pendant quelques centaines d'années avant de revenir vers leur niveau de radiotoxicité naturelle d'origine. Cette technologie de transmutation devrait éliminer le principal obstacle au traitement des déchets nucléaires. Cela peut créer de nouveaux partenariats afin de réduire les émissions de CO2 et de permettre la fourniture d’énergie aux communautés développées et en développement afin qu'elles puissent innover et stimuler la croissance économique.